Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2015-07-28T20:55:43+02:00

L'incurable et son contraire...

Publié par Sophie

C'était bien avant lorsqu'elle arpentait encore les rues, elle allait fièrement au marché avec son cabas en osier, courrait derrière le bus le bras tendu pour que le chauffeur la remarque et s'arrête enfin.

 

Elle marchait longtemps dans les rues, les ruelles en ville, à la campagne, n'hésitait pas à monter sur quelques cageots de bois ou talus d'herbe pour observer le quotidien citadin.

 

C'était bien avant lorsqu'elle entendait et fredonnait une chanson provenant du transistor radio posé sur la table en formica de la cuisine. Les hommes faisaient la cour aux jeunes filles lors des bals des premiers jours de l'été, puis elles attendaient leur retour du front.

 

Elle se remémorait les histoires d'antan, ses souvenirs d'école, le prénom de ses camarades, les cours de broderie et de cuisine. C'était comme ça à l'époque, il fallait le jour venu être une bonne épouse et savoir tenir son foyer. Elle se souvenait de l'excitation lorsque le premier poste de télévision pris place dans la salle à manger et qu'un jour la diffusion du premier homme sur la lune fit découvrir qu'un autre pas était franchis et que finalement l'an 2000 n'était plus si loin.

 

Dans les appartements parisiens prenaient place les salles d'eau avec la baignoire sabot, la bassine n'était alors qu'un froid et mauvais souvenir au milieu de la cuisine. Les laves linge, qui à certains dires de l'époque lavaient moins bien que la brosse et la planche en bois posé sur l'évier en pierre.

 

Et puis les enfants grandissent. Les hommes travaillent. Les femmes font leur révolution pour l'évolution, elles ont leurs droits et font leurs choix.

 

Le présent est pourtant bien là. L'équilibre se perd, les souvenirs sont collés dans des albums, les récits se font émus, sensibles, discrets... Les petits secrets révélés.

 

Pas ou plus de regrets sur tout ce temps, cette vie, unique, forte, pleine d'émotions, de peines mais aussi de beauté et de joies. Il est temps d'accepter l'aide qui est donnée et proposée sans pour autant se perdre.

 

Monter dans cette voiture, doucement. On prend soin d'elle, on prend ses affaires, les précieuses. Une autre vie commence, elle comprend. Une larme coule sur sa joue mais le sourire de savoir qu'elle a vécu pleinement chaque jour, qu'elle a fait ce qui lui tenait le plus à coeur. Elle est heureuse parce qu'elle a pu apprendre, enseigner à son tour, expliquer, écouter, conseiller, être présente et qu'à présent la suite se met doucement en route.

 

 

______________________________________

Rien ne s'arrête totalement.

Se nourrir pour ensuite nourrir une autre personne. Les souvenirs, les faire revivre et se dire que le moment viendra ou une autre personne créera la suite de ce récit.

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog