Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2012-07-29T16:09:00+02:00

Les mille senteurs

Publié par Sophie

Nous avons tous en tête des souvenirs qui ont bercés, notre enfance, notre adolescence et nos vies qu'elle furent tristes ou féériques. Le souvenir simple des faits et des années passées, ces petits instants qui font renaître le vécu inoubliable, ou d'autres instants déjà presque dissolus de notre mémoire.

 

De ces souvenirs il en reste également les sons. Les plus doux, les plus effrayants et ceux qui nous nous transportent très loin dans ce monde tant imagé et idéalisé. Ces souvenirs qui sont pourtant encore présents, qui réveillent nos sens et nous plongent à nouveau dans ces moments de découvertes.

 

Toute petite, le doudou en gueunille à la main descendant les escaliers en bois de cette maison qui parait si immense. Les yeux remplis de sommeil et les joues rougies par les traces d'edredon et oreillers, les voix à peine perceptibles.

Et puis surtout cette chaleur qui monte doucement au nez, cette odeur que nous sommes assez grand pour reconnaître. Cette senteur légèrement piquante et douce à la fois, celle qui ouvre l'appétit et qui met du baume au coeur parce que cela signifie qu'il y aura un partage, des attentions données et reçues. Cette senteur qui fait crépiter les naseaux, qui réchauffe doucement l'atmosphère, qui ressemble à un mélange de noisettes, de chicorée et de céréales grillées qui brunissent doucement en laissant s'échapper une légère fumée. Cette senteur de pain grillé.

__________

Que l'on ait vécu ou simplement passé quelques vacances à la campagne, on a tous eu envie de monter au grenier pour aller chercher les fameux pots de confitures. Le coeur palpitant quand de l'aide nous est demandée pour accéder aux trésors cachés.

Cette pièce dans la pénombre dont on sent déjà, en montant l'escalier exigu, l'odeur des veilleries, de la poussière, des vieux meubles entassés çà et là mais surtout des vieux albums photos d'époques, les vieux papiers, magasines et surtout les livres anciens dont l'existence était oubliée.

La curiosité et la découverte l'emporte sur la vraie raison de notre présence dans cette pièce trop rarement explorée. On rêve d'une époque inconnue, on trouve les vieux livres amoncelés. On en prend un que l'on feuillete et c'est alors que s'en échappe un nuage de poussière rempli d'une odeur sèche et vieille. Cette odeur de papiers vieillis, jaunis, cette encre qui a su prendre l'odeur des lieux en faisant ressortir la mémoire de l'arbre, de ses feuilles et écorces broyées, lavées, séchées et se méler aux odeurs campagnardes. Cette odeur de vieux livres.

__________

Je pense que tout le monde, enfant ou adulte à déja ressenti ce bien être et ce calme que procure un goûter au coin du feu lors d'un après-midi d'automne ou d'hiver.

Cette chaleur si intense qui envahie la pièce, le crépitement des bridilles fraîches, les rondins de bois tombant lourdement dans l'âtre et cette odeur d'arbre sec qui brûle si intensément qu'elle envahit vos cheveux et vos vêtements.

Cette senteur de brulé, cette mort végétale et volatile qui vous fait fermer les yeux, tel Bouddha dans sa méditation. Et puis la fumée qui s'échappe que l'on inspire pour s'en imprégner de souvenirs. Cette odeur des temps jadis, ce feu de cheminée.

 

Vous imaginez bien que cet article a été écrit avec beaucoup de difficultés et de réflexions c'est la raison pour laquelle je me suis arrêtée à trois sous article.

Comment expliquer une odeur qui procure tant de belle choses dans l'esprit de chacun ? Comment définir au mieux la sensation que cela procure ? Fermer les yeux une minute, revenez quelques années en arrière quand vous découvriez ces plaisirs pour la première fois, revivez ces instants lorsque votre mémoire a décidé d'inscrire à tout jamais ces mille senteurs. 

 

Voir les commentaires

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog